Shows / Expositions  | Projects / projets  | La Verrière, Bruxelles  | Méthode Room, Chicago  | Workshop / Ateliers  | Texts / Textes  | Interviews / Entretiens  | INFO




Guillaume Désanges / 8 rue Perdonnet 75010 Paris, France
info@guillaumedesanges.com

To receive the Newsletter please click here

Guillaume Désanges is a free-lance curator and art critic, founder and director of Work Method, a Paris based agency for artistic projects. He organizes international exhibitions projects and lectures.

Latest projects : Amazing ! Clever ! Linguistic !, An Adventure in Conceptual Art (2013, Generali Foundation, Vienna, Austria) ; A Universal Exhibition, documentary section (2013, Louvain-la-Neuve biennale, Belgium), Curated Session #1 : The Dora Garcia files, (2014, Perez Art Museum, Miami, USA), Ma’aminim, The Believers (2015, Museum of Art and History, Saint-Denis & Tranzitdisplay, Prague, Czech Rep.), The Méthode Room (2015, Chicago, USA), Balistic Poetry (2016, La Verrière, Brussels).


Guillaume Désanges est commissaire d’exposition et critique d’art. Il dirige Work Method, structure indépendante de production. Il développe internationalement des projets d’expositions et de conférences.

Derniers projets : Amazing ! Clever ! Linguistic !, An Adventure in Conceptual Art (2013, Generali Foundation, Vienne, Autriche) ; Une exposition universelle, section documentaire (2013, Louvain-la-Neuve biennale, Belgique, ), Curated Session #1 : The Dora Garcia files, (2014, Perez Art Museum, Miami, USA), Ma’aminim / Les Croyants (2015, Musée d’art et d’histoire, Saint-Denis & Tranzitdisplay, Prague, Rep. Tchèque), The Méthode Room (2015, Chicago, USA),Poésie balistique, (2016, La Verrière Bruxelles).




>> NOW, TO COME / AUJOURD’HUI, A VENIR

HESSIE_Soft-résistance

Exhibition from 10.07.2016 to 12.10.2016
Exposition du 07.10.16 au 10.12.16


Hessie, Dessins microscopiques, 1969-70, broderie de fil violet sur tissu de coton,
48 × 69 cm, Crédit : Béatrice Hatala © Galerie Arnaud Lefebvre

Embroidery constitutes the major part of Hessie’s practice, but her work – which has attracted renewed attention in recent years embraces a much wider scope than is at first apparent. Caribbean-born, and based in France since 1962, Hessie has developed her signature practice since the 1970s : seductive, rigorous compositions of abstract and geometric motifs in white or coloured cotton thread on unbleached cotton canvas. More rarely, her works feature stitched-on buttons, holes, or typewritten letters dispersed across the fabric support, together with collages of objects or materials on paper. Her repetitive techniques are the basis for a strict formal repertory, expressed in series of works with functional, descriptive titles : Grillages (grid forms), Bâtons pédagogiques (teaching sticks), Végétation or Machines à écrire (typewriters).
Drawing on minimalism and the craft tradition, Hessie’s extraordinarily precise work is readily classifiable as ‘programmatic’. The exaltation of form through slow, serial repetition is achieved thanks to a kind of (paradoxically) liberating labour, as implied in the title she has often given to her own work : “Survival Art”.
— 
Si la broderie caractérise la majeure partie de la pratique d’Hessie, son œuvre, que l’on redécouvre récemment dans toute son ampleur, est bien plus variée qu’il n’y paraît. L’artiste d’origine caribéenne, installée en France depuis 1962, développe dans les années 1970 un travail à la fois séduisant et rigoureux de compositions systématiques de motifs abstraits et géométriques réalisés en fils blancs ou de couleurs sur des toiles de coton écru. Plus rarement, ce sont des boutons cousus, des trous ou des lettres tapées à la machine qui sont dispersés sur le tissu, ou des collages d’objets et matières sur papier. Ces techniques répétitives donnent naissance à un répertoire strict de formes qui fonctionne par séries, qu’elle nomme de manière fonctionnelle : Grillages, Bâtons pédagogiques, Végétation, ou encore Machines à écrire.
D’une grande précision, le travail de Hessie, aussi bien nourri par l’art minimal que par l’artisanat, peut être qualifié de programmatique. La lente répétition sérielle finissant par exalter la forme relève d’une sorte de paradoxal labeur « libératoire », comme pourrait le laisser entendre le titre qu’elle a souvent utilisé à propos de son travail : « Survival Art ».

La Verrière / 50, Bd de Waterloo - 1000 Bruxelles / +32 (0)2 511 20 62
Free admission Monday to saturday, 11 a.m. to 6 p.m.
Entrée libre du lundi au samedi, de 11 h à 18 h